Le savon d’Alep : mille et une nuits de tradition et de savoir-faire

Le savon d’Alep : mille et une nuits de tradition et de savoir-faire

Originaire de Syrie, le savon d’Alep est ni plus ni moins le savon le plus ancien du monde. Il aurait été saponifié pour la première fois il y a 3 500 ans ! Il ne sera introduit en Europe qu’au XIIème siècle lors des croisades. A titre de comparaison, le savon de Marseille (qui s’inspire très fortement du savon d’Alep) ne sera développé qu’à la fin du XVème siècle. Autant dire que ça ne sentait pas la rose dans nos rues… Si ce n’est ce point historique, qu’est-ce qui rend ce savon si incroyable ? Tout d’abord, il est encore aujourd’hui fabriqué selon des méthodes ancestrales. Deuxièmement, il s’adapte à toutes les peaux ! Enfin, comme le bon vin, le savon d’Alep s’améliore en vieillissant ! En effet, il profite du temps pour multiplier ses actifs. A présent, rentrons dans les détails.

Comment fabrique-t-on le savon d’Alep ?

Tout d’abord, pour pouvoir appeler votre savon “savon d’Alep”, vous devez forcément le saponifier à Alep, contrairement au savon de Marseille qui peut être fabriqué n’importe où (petit loupé juridique en ce qui concerne l’appellation contrôlée) ! Ensuite, vous devez suivre la méthode traditionnelle, à savoir le faire cuire dans un chaudron, et surtout, vous devez respecter les ingrédients. Le savon d’Alep se compose uniquement d’eau, de soude naturelle, d’huile d’olive et d’huile de baie de laurier. En revanche, les proportions d’huile de baie de laurier ne sont pas figées et s'adaptent selon vos besoins et votre peau. Enfin, il ne vous reste plus qu’à le laisser sécher, et comme dit plus haut : plus il sèche longtemps, plus il sera bon pour votre peau.

Fabrication savon Alep

Quelles sont les propriétés et les bienfaits du savon d’Alep ?

Le savon d’Alep est un savon végétal très polyvalent (mais pas autant que le savon de Marseille que vous pouvez aussi utiliser pour le ménage et votre lessive). On l’utilise pour le corps, les mains, le visage et les cheveux. Il peut même remplacer la mousse à raser ! L’huile d’olive et l’huile de baie de laurier qui le composent, en font un savon à la fois antiseptique, purifiant et apaisant. Il nettoie tout en préservant le film hydrolipidique de la peau. Ainsi la peau n’est ni agressée ni desséchée. Hypoallergénique, toute la famille peut l’utiliser ! Très doux, il devient l'allié des peaux à problèmes : eczéma, acné, psoriasis, croûtes de lait du nourrisson, pellicules de l’adulte, démangeaisons… Un savon magique mais attention, encore faut-il bien le choisir...

Comment choisir son savon d’Alep ?

On vous disait plus haut qu’il convient à tous les types de peaux. Il faut cependant prendre en compte le taux d’huile de baie de laurier :

  • entre 5 % et 15 % : le savon convient aux peaux sèches et sensibles
  • entre 15 % et 25 % : le savon est idéal pour les peaux mixtes
  • entre 25 % et 40 % : le savon convient aux peaux grasses
  • plus de 40 % (mais jamais plus de 80 %) : le savon est adapté aux peaux à problèmes et peut également servir de shampooing anti-pelliculaire.

Quand vous achetez votre savon d’Alep, vérifiez bien sa provenance et sa composition ! Plus la proportion d’huile de baie de laurier est élevée, plus le savon est cher. Enfin visuellement, le savon d’Alep est de couleur beige/brun mais vert à l’intérieur. L’une de ses faces doit être estampillée avec des caractères arabes qui indiquent le nom du Maître Savonnier.

Alors ? Convaincu par le savon d’Alep ?