Savon : comment choisir son huile végétale ?

Savon : comment choisir son huile végétale ?

Huile de jojoba, d’amande douce, d’argan, de coco, de karité, d’olive ou d’abricot, … ce n’est pas le choix qui manque ! Et quand on voit ça on se dit : “mais quelle différence y a-t-il entre tous ces savons ?”. Tout d’abord l’odeur, évidemment ! Mais l’huile ne donne pas qu’une agréable senteur au savon, elle joue un bien plus grand rôle ! En effet, c'est elle qui non seulement provoque le phénomène de saponification, mais c’est aussi elle qui va donner ses propriétés au savon. Hydratant, adoucissant, nourrissant, … Tout dépend du “gras” choisi. Et oui, on ne vous l’apprend probablement pas mais l’huile c’est du gras. D’’aucun affirmerait que le gras c’est la vie, en tout cas ici, le gras c’est la propreté !

Pourquoi utilise-t-on de l’huile végétale pour faire du savon ?

Avant de vous présenter les différentes huiles végétales, il est primordial de revenir sur le processus de fabrication du savon. Un savon c’est avant tout une rencontre : celle de la soude et d’une matière grasse. Cela peut être de l’huile végétale, du beurre (végétal également) ou une matière grasse animale. Une fois unis par les liens sacrés du mariage, les acides gras, contenus dans l’huile ou le beurre, se transforment en savon au contact de la soude. Telle une mante religieuse, l’huile absorbe la soude jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Une fois ce rituel sacrificiel terminé, il restera de l’huile non saponifiée dans le savon final, c’est ce que l’on appelle le “surgras” qui va apporter encore plus de douceur et de propriétés nourrissantes au savon. Une autre façon de surgraisser le savon est d’ajouter de l’huile végétale à la fin de la préparation. Cette huile restera en très grande partie non saponifiée. On utilise ce procédé quand on souhaite utiliser une huile onéreuse ou une huile dont on veut particulièrement mettre en avant les propriétés.

Nous verrons dans un prochain article comment choisir son surgraissage et les calculs savants qui en découlent. Pour aujourd’hui retenons que un corps gras + de l’eau + de la soude = un savon.

 Pourquoi utilise-t-on de l’huile végétale pour faire du savon ?

Les différentes huiles végétales et leurs propriétés

Nous l’avons vu, le choix du corps gras va, entre autres, déterminer l’aspect, la dureté, le pouvoir moussant, l’onctuosité du savon et ses propriétés sur la peau. Les huiles végétales (mais c’est aussi le cas pour tout corps gras) sont composées de triglycérides d’acides gras. Selon leur structure chimique (saturé, mono-insaturé ou poly-insaturé), ces acides gras vont apporter des propriétés au savon. Par exemple l’huile de coco va doter le savon d’un fort pouvoir lavant, moussant ainsi que de la dureté. L’huile de palme apportera de la dureté mais aussi de l'onctuosité à la mousse. L’huile d’olive et d’abricot apporteront de la douceur sur la peau.

A la fin de la saponification, pour “surgraisser” le savon et ainsi profiter pleinement du pouvoir des huiles végétales, on ajoute :

Quelles sont les meilleures huiles pour une action nourrissante

  • l’huile d’avocat
  • l’huile d’amande douce
  • l’huile d’olive
  • l’huile d’argan
  • l’huile de macadamia
  • l’huile de sésame

Quelles sont les meilleures huiles pour une action anti-âge et revitalisante

  • l’huile de rose
  • l’huile de framboise
  • l’huile de bourrache

Quelles sont les meilleures huiles pour une action apaisante

  • l’huile de calendula
  • l’huile de framboise
  • l’huile de cranberry

Quelles sont les meilleures huiles pour une action purifiante

  • l’huile de nigelle
  • l’huile de neem
  • l’huile de calophylle inophyle

Quelles sont les meilleures huiles pour un toucher riche et crémeux

  • l’huile de Karité
  • l’huile de mangue
  • l’huile de coco

C’est également à ce moment-là que l’on peut ajouter des colorants, des huiles essentielles, du lait, des exfoliant, etc…